Novembre 2015 - Messages de sympathie suite attentats Paris
Novembre 2015 - Messages de sympathie suite attentats Paris


Le 16 novembre 2015

 

 Aux membres de l'Association "Amitié et échanges franco-arméniens"

 

Nous venons d'apprendre le malheur qui est arrivé au peuple français. Nous sommes bouleversées et nous voulons vous exprimer nos condoléances les plus sincères. Courage! Nous sommes avec vous.

 

L'équipe d'enseignantes de la Chaire de français de l'Université d'Idjevan

 

J'ai vu ce qui s'est passé en France. C'est vraiment horrible. Je veux vous transmettre nos condoléances. Nous sommes tous avec vous. Soyez courageux et ne vous désespérez pas. Tout sera bien. Je vous embrasse
Héghinée MKHITARYAN, 4e année

 

Je veux savoir comment allez- vous après ces terribles événements. Je suis très désolée pour Paris et pour la France. Je veux vous dire que nous partageons ce deuil  et cette  douleur. Pour moi c'était très douloureux que la Tour Eiffel se soit éteinte pour la première fois après la Prise de la Bastille. Je suis très peinée pour toutes les familles endeuillées. Nous prions pour Paris, pour sa paix.
Toutes mes condoléances
Gohar MADATYAN, 4e année

 

Je suis atterrée par la terrible nouvelle concernant Paris. Je suis de tout cœur avec vous.
S'il vous plaît accepter mes condoléances.

-
Alvina Pogossian, 4e année 

 

Le 17 novembre

 

j'ai été bouleversée en apprenant les derniers événements qui ont eu lieu à Paris. Bien que je vis très loin, je partage la douleur avec tous les français et toutes les françaises. Acceptez mes condoléances les plus sincères. Je Vous souhaite du courage, de la volonté pour surmonter cette douleur. Mes amis et moi nous condamnons cet acte inhumain, barbare, qu'on ne peut jamais oubleir... Je veux Vous affirmer que Vous n'êtes pas seuls. Espérons que tout ira bien et nous aurons de bonnes nouvelles. Courage !       

Serine Matinyan  2e année

 

le 18 novembre

.J'était trèsémue et chagrinée en apprenant de l'acte de terrorisme à Paris. Je vous envoie mes condoléances et je dis non à la guerre. Les musulmans ne peuvent pas régner. Les christiens ne doivent pas leur permettre de faire les actes pareils. Je suis avec vous et je vous souhaite d'être forts. Paris c'est moi 

 Any Chobanyan 2e année

 

Le 19 novembre

 

J'ai appris avec énormément d'émotion les actions inhumaines qui se sont déroulées à Paris. C'est très triste que cette belle ville, le cœur du monde, soit devenue la victime des terroristes.
En ces moments fort douloureux que vous traversez je tiens à vous témoigner mon affection et mon amitié. Ce n'est pas grand chose, mais c'est très sincère.
Je partage votre malheur. Je pense que ce n'est pas seulement le malheur de la France, mais aussi celui de tous les autres pays, puisque ça menace le monde entier.
Mes chaleureuses pensées vous accompagnent et je vous souhaite bon courage.

Jeanne Ghalthakhtchian 3e année

 

 

Le 21 novembre

 

J'ai  appris  cette  terrible  nouvelle  et  mon  cœur  éprouve  une  grande  douleur  pour  toute  la  France. J'espère  que  ce  terreur  finit, non  seulement  dans  la  Françe  mais  dans  le  monde  entier. J'espère  que  vous  allez  bien. J'exprime  mes  condoléances

Liana Bazinian - 4e année

 

.Le 22 novembre

 

Toutes les grandes condoléances de notre groupe pour l'événement eu lieu à Paris. Nous sommes choqués. Nous regrettons sincèrement et nous partageons Votre douleur conscient qu'elle est insupportable. Tous nos vœux du courage et de la volonté pour surmonter cette douleur qu'on ne peut jamais oublier. ''

Les étudiantes de 2e année

 Aghabekian Zinaida ,Ani Amiraghian ,Araqsya Amiraghyan, Lilia Avagyan, Varduhi Araqelyan ,Sona Engibaryan, Anouch Pachinian, Lucie Sahakian, Lucie Meliksetian ,Diana Mailian ,Ani Tchobanian ,Meri Gasparian ,Caroline Mariam Asatryan ,Serine Matinian''

 

 

23 Novembre

 

Je veux exprimer mes condoléances sur ces attaques qui ont perturbé le paix de Paris, Je partage ce deuil et je prie pour le peuple français, 
J' éspère que vous allez bien
Cordialement 
Nina Gasparyan, 4e année

 

27 novembre 2015

 

 Je tiens à vous exprimer mes condoléances. C`est pénible pour nous aussi. Nous vous comprenons bien et nous partageons votre douleur. J`espère tout     ira bien. Nous sommes avec  vous.  Cordialement                                     

 Sveta Hasanyan, 3e année

 

 

 

29 novembre 2015

 

Je veux vous transmettre mes plus vives condoléances. 

Je n'ai pas de mots, je n'ai  qu'une profonde peine, une profonde indignation. Je suis sous le choc. Je ne peux pas concevoir aujourd'hui une telle barbarie. Je souhaite la paix et la tolérance. On est avec vous.                  

Hasmik Amirkhanian, 4e année

 

 

 

Aout 2015 - Le Centre A.Vanessian, une petite France _ Idjevan
Aout 2015 - Le Centre A.Vanessian, une petite France _ Idjevan


Le Centre francophone, ce 10 août, est éclairé par un soleil estival, dans la chaleur agréable de la ville d'Idjevan. Qu'on ne s'y trompe pas, cependant : depuis une semaine, les cours de français ont repris, animés par des étudiantes de l'antenne locale de l'Université d'État d'Erevan, comme Irène et Jeanna, deux étudiantes de la section française, en troisième année, qui s'occupent du Centre. C'est le moment idéal pour réinvestir de manière ludique les notions étudiées pendant l'année scolaire.

            Ce jour-là, la séance est consacrée principalement aux nombres, mais également aux parties du corps. Une fille de dix ans, son petit frère de quatre ans, et leur mère, sont venus assister au cours. On peut ressentir leur intérêt et leur plaisir de mettre en pratique les connaissances acquises à l'école. Pour commencer, nous organisons un jeu de société. La règle est simple : chaque participant possède des jetons numérotés. Irène, qui est la maîtresse du jeu, tire au hasard une carte, et annonce un nombre. Le détenteur du jeton correspondant doit le placer sur les cases d'un plan cartonné. La première personne qui n'a plus de jetons a gagné !

            Le but, évidemment, est de revoir les nombres en français, et d'améliorer la prononciation des élèves. Afin de vérifier que les connaissances sont solidement ancrées, nous enrichissons le jeu par des interactions informelles. Par exemple, nous disons un chiffre en arménien, et demandons aux élèves de le traduire. De même, nous montrons des cartes numérotées, afin que les élèves énoncent par eux-mêmes le nombre en français. Un autre moyen consiste tout simplement à faire réciter la numération. J'ai été agréablement surpris par la qualité des connaissances et de la prononciation de la petite fille, ainsi que par son frère, si jeune mais déjà si enjoué et attiré par la langue française.

            La deuxième partie du cours nous a permis de préparer la prochaine séance. C'est par deux chansonnettes, cette fois-ci, que nous avons révisé les parties du corps. Les enfants étaient réjouis, et ainsi nous avons pu finir l'heure sur une touche musicale, grâce à un ensemble pédagogique très  utile, comprenant un livre de textes et de chansons, ainsi que des CD-Rom, que nous utiliserons régulièrement pendant l'année.

            Le mois d'août est plutôt calme en raison des vacances, et cette séance a été la dernière du mois. Cependant, nous avons profité du temps libre pour décorer la salle, et Irène a fait  l'inventaire de la bibliothèque, dont les ouvrages proviennent principalement des associations « Amitié et Echanges Franco-Arméniens » à Gif-sur-Yvette et « Agur Arménie » à Biarritz, ainsi que de la ville de  Valence, jumelée avec Idjevan depuis 1996. Parmi ces centaines de livres, nous trouvons des manuels scolaires, des revues comme « J'aime lire » (et leurs versions audio), des histoires illustrées, des petits livres documentaires (sur les animaux, le corps humain, certaines régions française, etc.), et des documents pédagogiques. Une belle opportunité pour développer la francophonie à Idejevan et dans le Tavoush, et susciter  de futures vocations, dans le tourisme et l'enseignement, par exemple.

Julien LECOUTURIER

Membre de l'association Amitié et Echanges Franco-Arméniens

Volontaire « SVE » à Érevan en 2015-2016

 

 

 

 

 

 

9 mai 2015 - Soutenir la flamme francophone dans Idjevan!
9 mai 2015 -  Soutenir la flamme francophone dans Idjevan!


"L'aide que votre association apporte aux étudiants de la section française est très importante"

            C' est ainsi que s'exprime au nom des enseignants et des étudiants de l'université d'Idjevan, Svéta Ohanian, professeur de français. Elle n'oublie pas de remercier tous les membres de l'association. Dès le 9 mai, elle rédige un article sur le site internet de l'université dont voici quelques extraits:

http://ijevan.ysu.am/visit-paulette-coutan/

            Le 9 mai 2015, une rencontre a eu lieu avec la présidente de l'association ''Amitié et Echanges Franco-Arméniens'', Paulette Coutant, à l'Université d'Etat d'Erévan, antenne d'Idjévan, pendant laquelle étaient présents les professeurs de la section française, la responsable du service de communication de l'Université française d'Erévan, Rouzanna Paytyan»,  la responsable des relations sociales et de la presse de l'Université, Hasmik Vanian et  beaucoup d'étudiants. Le but de la rencontre était non seulement de remettre des bourses à quelques étudiants de la section de ''La langue et littérature françaises'', mais aussi pour montrer que la flamme  francophone est partout, toujours vivante. (...)
            Pendant presqu'une semaine, Paulette Coutant qui est d'origine arménienne et dont les parents étaient des orphelins du génocide commis  dans l'Empire ottoman,  a eu une visite assez chargée. Elle a participé aux cours organisés par les étudiantes du département  "langue et littérature françaises" dans les écoles Nº1 et Nº5 d'Idjévan et dans les écoles des villages de Sarigyugh et d'Achadjour,  Une rencontre avec les étudiants des 2ème et 3ème années a eu lieu, pendant laquelle ces derniers ont présenté, en français, les rapports concernant les monuments historiques et les traditions arméniennes de la région de Tavouch. (...)
            Le projet" présente les thèmes suivants: formation permanente des étudiants, attribution de bourses, renforcement des liens école-université, organisation de cours dans les écoles, stage pédagogique, enrichissement de la bibliothèque de la littérature française. "

 

 

 

<<   1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11   >>   


Infos
Siège :
30, allée de la Bergerie
91190 - Gif-sur-Yvette

Courriel :
aefarmenie.fr@gmail.com

Tel :
06 22 70 31 40
Téléchargement :
Bulletin d'adhésion
Brochure  
Découvrez le Tavoush !
Liens vers nos partenaires :