9 mai 2015 - Soutenir la flamme francophone dans Idjevan!
9 mai 2015 -  Soutenir la flamme francophone dans Idjevan!


"L'aide que votre association apporte aux étudiants de la section française est très importante"

            C' est ainsi que s'exprime au nom des enseignants et des étudiants de l'université d'Idjevan, Svéta Ohanian, professeur de français. Elle n'oublie pas de remercier tous les membres de l'association. Dès le 9 mai, elle rédige un article sur le site internet de l'université dont voici quelques extraits:

http://ijevan.ysu.am/visit-paulette-coutan/

            Le 9 mai 2015, une rencontre a eu lieu avec la présidente de l'association ''Amitié et Echanges Franco-Arméniens'', Paulette Coutant, à l'Université d'Etat d'Erévan, antenne d'Idjévan, pendant laquelle étaient présents les professeurs de la section française, la responsable du service de communication de l'Université française d'Erévan, Rouzanna Paytyan»,  la responsable des relations sociales et de la presse de l'Université, Hasmik Vanian et  beaucoup d'étudiants. Le but de la rencontre était non seulement de remettre des bourses à quelques étudiants de la section de ''La langue et littérature françaises'', mais aussi pour montrer que la flamme  francophone est partout, toujours vivante. (...)
            Pendant presqu'une semaine, Paulette Coutant qui est d'origine arménienne et dont les parents étaient des orphelins du génocide commis  dans l'Empire ottoman,  a eu une visite assez chargée. Elle a participé aux cours organisés par les étudiantes du département  "langue et littérature françaises" dans les écoles Nº1 et Nº5 d'Idjévan et dans les écoles des villages de Sarigyugh et d'Achadjour,  Une rencontre avec les étudiants des 2ème et 3ème années a eu lieu, pendant laquelle ces derniers ont présenté, en français, les rapports concernant les monuments historiques et les traditions arméniennes de la région de Tavouch. (...)
            Le projet" présente les thèmes suivants: formation permanente des étudiants, attribution de bourses, renforcement des liens école-université, organisation de cours dans les écoles, stage pédagogique, enrichissement de la bibliothèque de la littérature française. "

 

 

 

Le 30 mai 2014 - Jeanna amoureuse de la France et de sa langue
Le 30 mai 2014 -  Jeanna amoureuse de la France et de sa langue


Bonjour,

            Je suis Jeanna, une fille de 18 ans qui est amoureuse! Oui, oui amoureuse! Cela vous étonne? Vous ne comprenez pas pourquoi je commence à parler comme ça? Mais parce que je suis amoureuse de la langue française!

J’étais encore écolière, je prenais des cours privés chez Mlle Darbinian. Elle adorait cette langue et nous a transmis cet amour. Mon rêve, c’était avoir un français parfait. Pour cela il faut travailler beaucoup, je  sais. Je vais terminer ma première année à l’université. Qu’est-ce que ça passe vite! 

            A l’université, nous enrichissons notre vocabulaire, nous écrivons des dictées. On fait la lecture à domicile. Récemment j’ai lu “Une vie” de Maupassant. Quel grand écrivain! Parfois on regarde des films en français.

Après les cours je me promène un peu avec mes copains d’université, on va souvent au café. Puis je rentre chez moi, je me repose, j’écoute de la musique, je choisis une émission intéressante.

            Outre mes cours, je fréquente le Centre francophone Angela Vanessian pour animer des séances francophones auprès d’enfants. Ce sont des élèves de différentes écoles d’Idjévan. Ils voudraient apprendre le français. Je leur apprends des chansons, je leur lis des contes. On joue…Je leur ai appris les membres du corps de l’homme, les couleurs, à compter. On a lu “Les trois petits cochons”. On a chanté la chanson “Si tu aimes parler français”. Ils ont bien aimé la chanson. Je me sens bien quand je remarque leur joie.

Je pense que c’est plus facile d’apprendre une langue étrangère à l’aide des poésies et des chansons Je vais travailler plus sérieusement l’année prochaine avec mes élèves.

            Voilà, vous avez appris un peu la vie d’une petite étudiante. J’espère que mon français est passable.

Amicalement,

 

Jeanna. 

28 avril 2013 - Lettre de France. De jeunes francophones armeniens visitant Paris.
28 avril 2013 -  Lettre de France. De jeunes francophones armeniens visitant Paris.


 

            Ils se sont levés tôt en ce dimanche ensoleillé pour aller visiter le Musée du Louvre et poursuivre leur découverte de Paris commencée la veille à Montmartre. Nous nous retrouvons devant la statue du musicien Komitas, monument dédié au génocide de 1915. Avec ce jardin d’Erevan, bande gazonnée qui longe le monument, c’est presqu’un petit coin d’Arménie à Paris !

 

            C’est à Valence, ville jumelée avec Idjevan (au nord-est de l’Arménie), qu’ils séjournent depuis le début du mois d’avril. Gohar, originaire d’Idjevan, mais vivant à Valence  les a pris sous son aile protectrice, s’est occupée de leur trouver des familles d’accueil  tout en leur organisant un joli programme de visites. Ces quatre jeunes étudiantes et un étudiant, David, ainsi que leur jeune professeure de français, Manée, que vous voyez devant le Pont Alexandre III (avec Gohar au centre),  retrouveront l’Arménie bientôt. Mais ils emporteront avec eux de si beaux souvenirs  que  David, l’un de nos jeunes boursiers,  m’a promis de les faire revivre sous sa plume. Alors revenez vite consulter le courrier pour découvrir cette lettre d’Arménie !

 

 

Paulette Coutant

<<   1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8   >>   


Infos
Siège :
30, allée de la Bergerie
91190 - Gif-sur-Yvette

Courriel :
aefarmenie.fr@gmail.com

Tel :
06 22 70 31 40
Téléchargement :
Bulletin d'adhésion
Brochure  
Découvrez le Tavoush !
Liens vers nos partenaires :